48 rue de Rivoli, Paris

Rolex - Le Spiral Parachrom

le gardien du temps

Dans une montre mécanique, l’oscillateur est le gardien du temps. Composé d’un spiral et d’un balancier, il est l’organe réglant qui, par la régularité de ses oscillations, détermine la précision de la montre. Pour assurer une excellente précision, Rolex a développé et breveté en 2000 un spiral novateur réalisé dans un alliage exclusif composé de niobium, de zirconium et d’oxygène : le spiral PARACHROM.


Entièrement fabriqué en interne par Rolex, ce composant stratégique d’à peine un centimètre de diamètre possède des avantages majeurs pour la précision chronométrique : il est en effet parfaitement insensible aux champs magnétiques, offre une grande stabilité face aux variations de température et reste jusqu’à dix fois plus précis qu’un spiral ordinaire en cas de chocs.


En 2005, Rolex a en outre introduit un nouveau procédé breveté qui modifie la surface du spiral PARACHROM pour en améliorer encore davantage la stabilité à long terme. Ce traitement lui confère sa couleur bleue si caractéristique.

Un défi technologique

Garantir la régularité de l’oscillateur n’est pas chose aisée puisque mesurer le temps avec une précision d’une seconde par jour équivaut à mesurer un kilomètre au centimètre près. Pour y parvenir, il est nécessaire de s’affranchir au maximum des perturbations extérieures, notamment des variations de température – qui dilatent ou rétractent les métaux –, des interférences magnétiques et des chocs. Ainsi, seuls quelques matériaux aux propriétés très particulières peuvent être utilisés dans la fabrication du spiral. Généralement, ceux-ci sont élaborés dans des alliages ferromagnétiques à base de fer, nickel, cobalt et chrome, qui offrent une grande stabilité face aux variations de température mais possèdent deux inconvénients majeurs : ils demeurent sensibles aux champs magnétiques et aux chocs.

une innovation rolex

L’alliage mis au point par Rolex permet au spiral PARACHROM de pallier les principales faiblesses des spiraux ferromagnétiques. Tout en conservant son excellente stabilité face aux écarts thermiques, le spiral PARACHROM est parfaitement insensible aux effets magnétiques et reste jusqu’à dix fois plus régulier en cas de chocs. Ces propriétés exceptionnelles permettent de nettement améliorer la régularité de l’oscillateur, et donc la précision de la montre.

Un fruit de la haute technologie


La mise au point du PARACHROM a nécessité plusieurs années de recherche par les physiciens et les ingénieurs en matériaux de Rolex et requis les techniques les plus avancées d’analyse scientifique. Deux dépôts de brevets sont issus de ces travaux, l’un sur la composition chimique de l’alliage, et l’autre sur le processus de modification de la surface du spiral qui, tout en améliorant la stabilité à long terme, donne au PARACHROM sa couleur bleue emblématique.

Pour fabriquer le spiral PARACHROM, Rolex s’est dotée de ses propres moyens de haute technologie afin d’en assurer la parfaite qualité en toute indépendance.

 

Prestige et performancestige et performance

Le spiral PARACHROM est plus fin qu’un cheveu. Déroulé, il se présente sous la forme d’un ruban de 20 cm de long. De section rectangulaire, il mesure 45 microns d’épaisseur par 150 microns de largeur.


Sa fabrication débute par la fusion sous vide du niobium et du zirconium à environ 2400° C dans un four à bombardement électronique élaboré spécifiquement pour cette application. Une quantité très précise d’oxygène est ajoutée pour obtenir l’alliage recherché.

 

Le barreau de 30 cm de long par 10 mm de diamètre est déformé par une suite d’opérations qui donnent naissance à un fil de 3 km de long et 0,1 mm de diamètre. Ce fil est ensuite aplati en un long ruban encore plus fin de 45 microns d’épaisseur. Cette épaisseur ne doit pas varier de plus de 0,2 micron sur toute la longueur du ruban. Les tolérances sont extrêmement rigoureuses, car de leur strict respect dépendent les performances du spiral. Le ruban est ensuite coupé en segments de 20 cm de long. Chaque segment est enroulé en spiral, puis la forme en est figée par traitement sous vide à haute température.

 

Les spiraux PARACHROM terminés sont contrôlés à 100%. Ils seront ensuite dotés d’une courbe terminale Breguet, assurant leur développement parfaitement concentrique une fois fixés au coeur du mouvement.

 

Le spiral PARACHROM a été introduit en 2000 dans le mouvement 4130 du modèle COSMOGRAPH DAYTONA, puis progressivement étendu à d’autres mouvements de la gamme OYSTER. Il équipe à ce jour les modèles COSMOGRAPH DAYTONA, MILGAUSS, SUBMARINER et SUBMARINER DATE, ROLEX DEEPSEA, DATEJUST et DATEJUST II, DAY-DATE et DAY-DATE II, EXPLORER et EXPLORER II, GMT-MASTER II, et YACHT-MASTER et YACHT-MASTER II.

 

Sa coloration bleue est aussi un hommage au prestige de la montre. Dans l’histoire de l’horlogerie, bleuir un spiral était réservé aux montres les plus précises et les plus exclusives. Le spiral PARACHROM bleu est un digne représentant de cette tradition.

 

Souce: http://www.passion-horlogere.com/index.php/actualites-horlogeres/2264-rolex-le-spiral-parachrom